Arts Marseille

Arts Marseille

Hannibal a pratiqué, la photographie argentique. Un Leica très jeune pour commencer. Son seul joujou est désormais, son phone pour capter les scènes de rue. Le fait d’utiliser un téléphone lui permet de prendre des instants de vie des « impressions de rue ».

Il faut néanmoins préciser que si nous sommes de plus en plus nombreux à utiliser nos téléphones nous n’en sommes pas pour autant des photographes.

Il ne faut pas confondre nos photos qui sont des instants de vie, et quel bonheur et le monde de la photographie. Encore moins les confondre avec celles nommées, à juste titre Artistiques, certaines seront appelées, à perdurer, de manière si différentes, soit sur les murs d’une exposition, et nous le souhaitons; ou ceux d’un particulier, collectionneur ou pas, amateur de beau ou encore qui le sait, d’un musée, ou retrouveront leurs places, dans des portfolios ou des sites.

Alors comment faire la différence entre une photo d’amateur si belle soit-elle et les photos dites d’art.. .En fait, être photographe, c’est un œil particulier, être en capacité intellectuelle de saisir immédiatement le bon angle, la belle attitude, la pose. De les capter au sens de « captation » en « live »

Hannibal Renberg fait partie, lui, d’une génération du tout numérique, mais si il est passé du Leica à son smartphone c’est d’abord en allant de surprise en surprise et en constatant la qualité des photos, bref que son oeil était aussi certain malgré le changement d’appareil.

Emile Zola, Louis Aragon, Max-Pol Foucher, Pierre-Jean Jouve, Jean-Paul Sartre, Albert Londres, Blaise Cendrars et tous les poètes qui ont arpenté Paris ou Marseille ont écrit, décrit, raconté ce qu’ils voyaient, ce qu’ils ressentaient.

Hannibal Renberg s’est senti une même envie, toutes proportions gardées, avec le désir aussi de faire partager ses émotions, son humour, sa dérision par l’image. Ses photos intemporelles et hors de tout contexte local n’ont d’intérêt que par leque le spectateur leur porte. Un reflet de notre société. Sans autre ambition que d’étonner …

De faire passer des émotions de revenir à l’essentiel.

Le 28/02/2021

@Les Docks Village @ArtsMarseille.com #artsmarseille @leoleoparis Instagram #photography #street #life #LaFemme2021 #Femmesdi3ème millénaire. #vie

Polka Magazine

Polka Magazine

PÉPITES DʼINSTAGRAM

par Gilles de Venise

@leoleoparis

Féru de photographie depuis son plus jeune âge, lʼantiquaire Hannibal Renberg, 44ans,atoujours été attiré par lʼinattendu et lʼabsurde. Cʼest encore ce qui lʼinspire quand il s ebalade dans les rues de Paris. ” On y croise une foule de personnes décalées, hors normes. Un contraste avec un univers où la pub est omniprésente», explique-t-il. Cet œil singulier a déjà séduit 31700 fans et le magazine améri- cain ” Forbes», qui lʼa nommé parmi les quatre instagrameurs de rue à suivre.

page1image8249264
Forbes

Forbes

Féru de photographiedepuis sonplus jeune âge, lʼantiquaire Hannibal Renberg,44ans,atoujours étéattiré parlʼinattendu etlʼabsurde. Cʼest encore ce qui lʼinspire quand
il se balade dans les rues de Paris. « On y croise une foule de personnes déca- lées, hors normes. Un contraste avec un univers où la pub est omniprésente», explique-t-il.
Cet œil singulier a déjà séduit 31700 fans et le magazine américain « Forbes», qui lʼa nommé parmi les quatre instagrameurs de rue à suivre.

Télécharger l’article